Activités spéléologiques du C.A.F. d'Albertville

09 octobre 2017

La Pierre du frère

 

    starring : Lafayotte, Lachieuse, Remy, BonPat et Yaga

 

L'objectif de la sortie n'était pas clairement définit et réfléchit sans succès depuis quelques jours déjà... pas moins de 8 possibilités s'offrait à nous jusqu'au départ dans la voiture, dans 4 massif bien différents, ... Granier, Banges, Arclusaz, Alpette, ... Finalement direction Banges avec encore comme choix Fitoja Express ou Pierre du frère. Au vue de la prochaine sortie imminente au FE, ça sera Pierre du frère.

 Heureusement que toutes les coordonnées GPS étaient à disposition, car trouver ce trou en plein milieu du plateau de Banges aurait été un calvaire ...  Nous longeons le lac du Mariet avec tous ces étranges trous qui bordent le chemin 😉  et arrivons devant cette petite entrée, puits de 6 mètres environ.

 

DSC_0022

 

L'étroiture derrière le puits passée, nous sommes directement transportés dans cette galerie exceptionnelle par son concrétionnement, unique en son genre.

 

DSC_0038

 

La galerie est de belle dimension (2X6 mètres environ) dans un prolongement pratiquement rectiligne. 

 Plus loin la galerie se rétrécit allègrement laissant de temps en temps la possibilité de se lever pour observer les concrétions.

 

DSC_0113

 

Le final sera une jolie petite salle colmatée par l'argile, nul doute que la continuité soit derrière, mais à quel prix ...

 Aucun courant d'air notoire ne sera constaté dans toute la galerie, bien que ce n'était pas un jour s'y prêtant.

 TPST: 3H

 

 

Posté par explocaf73 à 22:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]


24 septembre 2017

Visite au Malitou

Dimanche 24 septembre 2017

Participants: Sabrina, Rémy R, Paul

 

Une envie de sortir le dimanche a pris Paul. Résultat : Sabrina et moi avons suivi le mouvement et direction les Bauges.

 Après un mini échauffement sur roue de secours (et une démonstration de la politesse des speleo), nous arrivons sur le parking. Notre préparation du matériel se passe sous l'œil de quelques chasseurs fort sympathiques, curieux et de bon conseil (en cas de chasseurs dans le voisinage, sifflez).

 Le trou est trouvé sans difficultés. On se met rapidement en place. Paul nous propose de nous faire un peu équiper. Le départ posé, il passe le premier. Comme le trou n'est pas documenté niveau matériel, on sacrifie la corde de 40m en espérant descendre les 2 premiers puits. La configuration de la grotte fait que l'on manque un peu de longueur, on passe en 8mm jusqu'à une petite salle. Sabrina équipe le puits suivant et Paul rajoute une mini vire pour sécuriser la sortie. Sur le suivant c'est Paul qui fait la tête (les spits sont haut). On se retrouve dans un méandre qui nécessite une vire (Sabrina) et un peu d'opposition avant de descendre dans une autre salle.

Après une pause casse-croûte et une compta du matériel restant (4 plaquettes, des AS et deux cordes), on décide de continuer jusqu'au bout du matériel. Paul ouvre la route dans le puits suivant, on en profite pour voir le passage d'un puits large. Une nouvelle vire est mise en place et plus rien. Plus assez de plaquettes ! Pas le choix, on repart en sens inverse.

Le retour se fait sans soucis jusqu'au dernier puits (2 chutes de pierre juste avant de sortir).

Retour à la voiture à la frontale ("chapeau le guide!").

 

Conclusions :

- 6h sous terre.

- Une première approche des techniques d'équipements.

- Une légère frustration de pas être allé au bout.

- Une fiche d'équipement pour le Malitou sur le feu.

 

Avis :

Une grotte sympa avec des puits relativement simples mais gourmande question matériel.

 

Rémy REYNAUD

 

 

Posté par explocaf73 à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2017

Grotte à Mandrin

Participants: Patrice, Jean Paul, Yann

Jeudi 7 septembre 2017 

 

Récit de Yann: 

La grotte à Mandrin se trouve sur la montagne de Dullin dans une barre rocheuse juste au dessus de l'autoroute Lyon - Chambéry, orientée Sud-ouest, elle domine les plaines escarpées en direction de Lyon. L'accès se fait par le col du Banchet, suivre une piste en direction du Belvédère, à une intersection prenez le chemin qui descends dans la barre rocheuse (aménagé avec des rondins de bois) et une nouvelle intersection annonce la grotte à Mandrin.Le passage sous la falaise est magnifique mais sujet aux éboulements ...La grotte se fait finalement voir après une marche 30 à 45 mns environ

 Gros porche de dimensions spacieuses avec une prédominance pour une roche plus ou moins stable, de nombreuses strates ne demandent qu'à se faire la malle. On navigue rapidement dans la grotte dans des conduits de bonnes dimensions avec 2-3 salles remplis de vestiges d'un autre temps (aménagée dans le passé). A la fin de la seconde salle nous prenons la direction d'un méandre toujours de bonne section qui nous permet d'arriver au fil d'un petit périple entre passage bas et remontée de barreau à une gouille d'eau qui fera finalement plus de 100 mètres de long ... Aujourd'hui l'eau arrivera jusqu'à la poitrine pour notre plus grand bonheur ... :)

 Je laisse passer Jean Paul et Patrice devant, et là c'est un festival de bruits bizarre en tout genre que j'entends au loin derrière les virages, (que j'aurai du mal à oublier malgré toute ma bonne volonté!!, j'en ai encore le sourire jusqu'au oreilles à l'écrire ...), je me suis demandé au début quel en était la raison outre le passage mouillé ... mais finalement je suis revenu à l'idée principal quand j'ai ressentit les premiers effets de cette fraîcheur intense !!

 Les galeries derrière le plan d'eau sont bien plus jolies que l'entrée, ce jour là pratiquement pas d'eau au sol. Nous arrivons dans la zone des minis gours qui est magnifique, je profiterai de l'occasion pour m’entraîner à la photo au flash avec le matériel qu'on a porté jusqu'ici. Finalement nous nous arrêtons au niveau d'un ressaut où une corde repliée est en place, surement pour les crues, ..

Après exament de la topo, on était pratiquement au fond de la partie historique et vers le départ de la désob de sable vers les galeries découvertes récemment.

 Jolie grotte à refaire !

 

mandrin

mandrin2

 

Récit de Jean-Paul:

Yann  nous téléphone, Patrice et moi pour nous proposer la visite de la grotte de Mandrin et par la même occasion, tirer quelques belles photos du trou. Celui ci, situé de l'autre coté du tunnel de L'epine, nous arrivons vers 10h30 sur place.

 Une petite randonnée à travers bois nous dirige vers une falaise dont un sentier nous mène bientôt à traverser une longue vire  surplombant l'autoroute de Lyon. Enfin  nous arrivons devant l'entrée imposante de la grotte. Nous admirons au passage la jolie vallée sous nos pieds malgré le bruit incessant du trafic autoroutier. Nous ne  tardons pas à enfiler nos tenues et nous voilà partis pour l'aventure!

 La galerie d'entrée est un chaos de blocs énormes tombés de la voûte dans laquelle nous déambulons avant d'arriver vers une super galerie. Nous laissons derrière nous disparaître le magnifique contre jour pour préférer l'obscurité de la caverne. L'imposant couloir nous  conduit tout naturellement vers une grande salle pour se retrouver face à une échelle métallique scellée, témoin d'un très ancien aménagement.

 Nous amorçons une escalade sur les solides barreaux et bien vite un beau couloir nous ouvre ses portes. De belles coulées  stalagmitiques garnissent les parois. Quelques photos sont prises pour pérenniser le moment. Au passage, nous déplorons que de très belles concrétions ont été cassées à une autre époque ! 

 Nous retrouvons plus loin une belle galerie, très haute et relativement large dans laquelle bientôt nous faisons face à un passage dans l'eau. Au départ, ce qui semble n'être qu'une poche d'eau s'avère très vite être un véritable conduit aquatique ! Je me remémore alors les arguments détaillés de Yann, la veille ,nous enjolivant la grotte sèche pour nous convaincre d'aller s'y balader. Nous avions jusqu'alors épargnés les pieds en ne mouillant que la hauteur de la botte mais là , ce n'est plus la même chose! 

 Car, évidemment aucun n'a de néoprène pour passer ! Bon on est pas venus pour faire si peu ! On verra bien si ça passe! Alors  je me précipite sous le regard amusé de mes partenaires  qui bientôt, comme moi, se transforment en tritons ! L'eau est  à 10 degrés et son contact glacial emprisonne les jambes puis le tronc et finalement les aisselles, c'est une véritable douche froide!

 La longueur du passage est interminable et chaque pas doit être controlé pour ne pas sombrer dans un trou plus profond, finalement au bout d'une centaine de mètres, nous  touchons le rebord supérieur d'une margelle pour prendre pied sur du sec enfin !

 Notre détermination est finalement récompensée par la découverte de belles galerie en amont, je suis pour le restant de la visite un produit toupargel en claquant irrémédiablement des dents car le froid me transperce de toute part ! C'est incontrôlable ! Alors Patrice me propose un Pancho qu'il a dans son sac pour que je puisse récupérer. Tant pis pour le look ! Je  l'enfile  par dessus ma combine trempée et je ressemble à un épouvantail ! De plus  je m'accroche  en me prenant  les pieds dans  le bas  du pancho!  Nous  décidons de manger un morceau pour  se redonner du carburant  mais pas question de faire la sieste!   Nous  devons  refaire  toute une série de photos  pour  notre reportage!

Nous avons repéré pas très loin de magnifiques galeries dont le plancher est constitué de multiples gours, mais rien n'est simple avec Yann ! Perfectionniste dans l'âme ! Les poses sont imposées, le casting est douloureux quand le froid tenaille le corps ! Pendant près d'une heure, la créativité des participants est partagée pour finaliser l'opération.

 Nous reprenons le chemin inverse pour de nouveau revivre le bain glacé et c'est avec le plus grand bonheur que nous retrouvons  l'entrée de la grotte à Mandrin sous un soleil radieux .

 mandrin3mandrin1

Posté par explocaf73 à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 août 2017

Grotte de Montbrunal

Jeudi 17 Aout 2017

Participant: YannG 

 

Petite visite et quelques photos de la grotte de Montbrunal en Maurienne au dessus des lacets de Pontamafrey, celle-ci est trouvé via le fichier des grottes de savoie CDS, c'est l'occasion de voir autre chose que du calcaire :).

La cavité se développe dans le flysch.

L'entrée se distingue à peine de la route car elle est perchée à 3 mètres de hauteur.

Arrivé à hauteur de celle-ci, un ancien amarrage est en place, je le double prudemment avec un goujon de 8. Le puit d'entrée de 14 mètres se descend en déclive sur environ 6 mètres pour se retrouver ensuite plein vide. Un tuyau amarré permet d'éviter les frottements en plaçant la corde dedans.

Arrivé au bas du puit, on entrecoupe une grande galerie avec de hauts plafonds. A droite on arrive rapidement sur un puit que je n'irai pas voir. (environ 7 mètres, un spit en place). A gauche on remonte la galerie avec de jolies concrétions, coulées et quelques petites surprises inhabituelle. Ce sera l'occasion de faire 2-3 photos afin de profiter de ce décors

5 - fond de galerie

4 - ressaut

6 - interieur

 

Yann

Posté par explocaf73 à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 août 2017

Eté d'initiation à la Sambuy, épisode 2

Mardi 15 Aout 2017

Encadrants: Patrice, Jean-Paul

 

 

 Lors de la sortie du 23 juillet au MS6, le groupe d’adultes et d'enfants on été super contents d’avoir fait la traversée du trou. Un groupe le matin et un groupe l’après midi. 18 personnes au total, plus les 5 spéléos pour encadrer. Ambiance bonne enfant mais avec beaucoup de vigilance pour que tout se passe bien ! Et surtout une prise de conscience qu’il faut à tout pris sécuriser les passages très pentus et glissants qui peuvent représenter un vrai danger pour un novice ! Alors le jour suivant, je retourne avec Christophe Athurion pour équiper le trou avec de bons amarrages et des cordes et élargir une étroiture qui posait problème la veille. Il ne faut pas moins de 5 heures de boulot pour réaliser tout l’équipement et le curage des rochers instables du circuit. Nous repartons très satisfaits en pensant aux prochaines visites qui sont prévues avec la station.

 La deuxième journée de découverte de la combe de la Sambuy reportée pour faute de mauvaise météo se réalise finalement le 15 août, mais tronquée de bénévoles pour l’encadrement. Comme il s’agit de la plus importante manifestation espérée par la station, car  voulant  toucher particulièrement les enfants, nous nous orientons vers la petite grotte du MS 118, située en face du chalet d’arrivée et qui ne représente pas de danger. Le jour du 15 août arrive enfin avec un super soleil, préfigurant une forte affluence de visiteurs  sur le massif.

 Avant l’arrivée des touristes, un point de presse est là pour interviewer les bénévoles car le lendemain, un article sera sur le Dauphiné Libéré. Quelques photos sont prises pour marquer l’évènement, a 10h 30 les premiers départs sont prévus par groupe de 10 personnes mais nous partons seulement à 11h pour le premier groupe, Patrice et moi pour seuls encadrants. 10 mn plus tard, nous entrons dans la grotte avec, pour certains, l’angoisse de ne pas pouvoir passer l’étroiture d’entrée, mais finalement l’effet du groupe l’emporte. 

 Pendant 30 minutes, les secrets de la grotte et de la spéléologie sont abordés sous l’œil émerveillés des enfants et des parents. Cette petite grotte ridicule pour les spéléos représente, oh combien, la grande “aventure” pour les néophytes ! Certains  gamins osent s’aventurer un peu plus loin pour en découvrir plus mais les impératifs d’un timing à respecter nous impose d’écourter la visite. le groupe ressort enchanté et nous remercie chaleureusement !

 Sur les coups de midi, Patrice et moi cassons la croûte au soleil en attendant les prochains visiteurs. Nous allons comme ça, toute l’après midi, faire visiter le trou aux apprentis aventuriers dans une ambiance décontractée et conviviale. Les  familles, heureuses d’avoir partagées avec leurs enfants cette aventure. A notre retour vers  16h, l’équipe des organisateurs nous font part du gros succès de cette journée découverte, des gens qui ne cessaient de s’inscrire et qui n’ont pas pu faire la spéléo car trop de monde !

 En tout, pas moins de 63 visiteurs pour vivre cette découverte, qui pour la majorité représente quelque chose de fort pour eux et qui, j’en suis sûr, marquera un bon souvenir d’une belle journée sur la Sambuy. Un rendez vous est déjà pris pour le 20 aout avec  la traversée du MS6 (trou magnifique pour l’initiation ), et qui a déjà ses fans car la liste des explorateurs est saturée !

 Je suis agréablement surpris que l’ombre soudain se révèle en pleine lumière ! Mais je veux avant de finir ma prose, remercier le CAF d’Albertville qui nous soutient financièrement et aussi apporte une couverture d’assurance, et aussi remercier l’équipe de la Sambuy pour son dynamisme et sa sympathie.    

Jean Paul

DL du 16 08 17témoignage du MS118 topo d'enfant 

 

 

 

Posté par explocaf73 à 17:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]