Activités spéléologiques du C.A.F. d'Albertville

22 février 2018

Germinal

lundi 22 fevrier 2018

TPST 6H

Participants: Rémi Wyplata, Rémi Reynaud, Paul Bailleul, Yann Gardère

 

Petite sortie au trou Germinal situé sur le Semnoz dans le but de faire quelques manips de cordes et faire quelques photos. La cavité ayant été broché ce mois-ci par les Hauts Savoyards, c'est l'occasion de tester ce parcours dans l'hauterivien sur un matériel fraichement installé :)

Arrivé sur place, il règne une ambiance très froide dehors, nous trouvons très rapidement le trou vu qu'il est au bord de la route, ce qui nous fera immédiatement retrouver la chaleur souterraine, ce qui fait trés plaisir :))

Le début est un peu étroit avec les gros kits, mais on arrive assez rapidement sur une galerie aux dimensions très respectable (de l'ordre de 1m50 à 4 mètres par endroit)

entree_germinal

 Vient alors le P9, premières broches, l'équipement est confortable et assez bien répartit

 Ensuite la trémie des pierres qui pleurent est une vaste trémie étayée et qui permet de passer dans la galerie en contre bas, on mesure bien juste avant la trémie les caprices de l'Hauterivien avec des plafonds et parois complètement délités et qui demande qu'à se faire la male ...

Sur un des petits puit, une broche fraîchement scellée d'il y a 12 jours en arrière est sortie de son trou en tirant un peu dessus, le scellement étant encore comme tout frais et pâteux, le mélange de celui-ci semble pourtant bien homogène. Nous contrôlerons avec nos moyens du bord chaque scellement suivant sans observer le même phénomène. (Faire transmettre si possible)

broche_descellee

Vient ensuite la galerie des choristes qui est un endroit de toute beauté ou le petit actif dévale une pente dans une galerie trés confortable.

meandre_hauterivien

 La visite se termine en se faufilant dans un conduit désobstrué et bien ventilé qui mène directement à la salle des 30 ans via un ultime ressaut de 2 mètres.

salle_terminale

 Cette salle éboulée comme souvent dans les trous du secteur met fin à la progression dans l'hauterivien, le courant d'air précédemment ressenti indique une suite, mais sous des monticules de blocs ...

Merci aux inventeurs de la grotte pour cette belle découverte, ainsi qu'à l'équipe ayant récemment broché la cavité, ce qui en fait une trés jolie classique dans une ambiance souterraine peu commune.

choristes

 

photos et CR Yaga

Posté par explocaf73 à 22:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 novembre 2017

visite au Guiers-Mort

Jeudi 16 Novembre 2017

 participants: Baptiste et YannG

 

Un petit jeudi en semaine, proposition d'aller en Chartreuse visiter la résurgence de la Dent de Crolles qui est le Guiers Mort !

 Beaucoup de recherche sur internet sur les éventuelles crues, 2-3 coup de téléphone à des amis, ainsi qu'une mini topo faite en direct de Bandols par FB, nous voila partit dans cette vallée froide et austère qui donne accès au porche du Guiers Mort au dessus de Perquelin (Saint Pierre de Chartreuse).

 La visite à pour but de programmer une future traversée Glaz- Guiers Mort et de faire quelques photos de la zone d'entrée.

 Montée plutôt rapide dans un brin de neige, nous voilà déjà arrivés au Guiers Mort ! Magnifique porche-cascade d'où sort ce jour un petit actif, baudrier Obligatoire pour le passage de la main courante d'accès au porche, l'ancienne passerelle à été détruite par un éboulement.

 Nous nous ferons surprendre à plus d'une reprises par les nombreuses stalactites glacées qui manqueront de nous tomber dessus par le dégel ! Casque de rigueur !

 Première surprise l'actif du porche d'entrée du Guiers Mort provient seulement d'une fissure immédiate, la suite du réseau se fera dans des galeries sèches (mais qui peuvent se mettre en crue). Arrivée dans la grande salle, bloc monumental en plein milieu, notre petite balade se fera par la droite en suivant un miroir de faille.

 Visite du petit siphon et nous enchaîneront par le labyrinthe, boyau étroit ou le kit chargé aura souvent du mal à passer ... Franchissement de quelques mains courantes qui sont en place et de jolies galeries avec des formes improbables qui s'offriront à nous.

 L'ironie de l'histoire est que l'objectif était de s'enfoncer dans le réseau en direction de la cascade Elisabeth ... quand tout d'un coup Bapt me dira voir une chauve souris, puis un papillon ???? Pratiquement impossible vu le parcours souterrain qu'on avait fait ... nous avions à refaire tout le chemin inverse pour ressortir ? et d'un coup il m'annonce qu'une sortie est devant lui ! Réalisation immédiate que nous avions fait malgrès nous une boucle Guiers-Guiers Express sans nous en rendre compte ... on était revenu à la case départ par un autre chemin ... sacré dent ...

 Nous finirons la visite par quelques poses photos.

 Yann

 PS : Pour les futurs visiteurs, une forte tonche est à noter sur la MC (hors crue) en place au dessus de la grande salle (vers l'entrée) en direction du miroir de faille, prévoir environ 15 mètres de corde.

DSC_3375

 DSC_3369

DSC_3399a

DSC_3405

DSC_3387

 

Posté par explocaf73 à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2017

La Pierre du frère

 

    starring : Lafayotte, Lachieuse, Remy, BonPat et Yaga

 

L'objectif de la sortie n'était pas clairement définit et réfléchit sans succès depuis quelques jours déjà... pas moins de 8 possibilités s'offrait à nous jusqu'au départ dans la voiture, dans 4 massif bien différents, ... Granier, Banges, Arclusaz, Alpette, ... Finalement direction Banges avec encore comme choix Fitoja Express ou Pierre du frère. Au vue de la prochaine sortie imminente au FE, ça sera Pierre du frère.

 Heureusement que toutes les coordonnées GPS étaient à disposition, car trouver ce trou en plein milieu du plateau de Banges aurait été un calvaire ...  Nous longeons le lac du Mariet avec tous ces étranges trous qui bordent le chemin 😉  et arrivons devant cette petite entrée, puits de 6 mètres environ.

 

DSC_0022

 

L'étroiture derrière le puits passée, nous sommes directement transportés dans cette galerie exceptionnelle par son concrétionnement, unique en son genre.

 

DSC_0038

 

La galerie est de belle dimension (2X6 mètres environ) dans un prolongement pratiquement rectiligne. 

 Plus loin la galerie se rétrécit allègrement laissant de temps en temps la possibilité de se lever pour observer les concrétions.

 

DSC_0113

 

Le final sera une jolie petite salle colmatée par l'argile, nul doute que la continuité soit derrière, mais à quel prix ...

 Aucun courant d'air notoire ne sera constaté dans toute la galerie, bien que ce n'était pas un jour s'y prêtant.

 TPST: 3H

 

 

Posté par explocaf73 à 22:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 septembre 2017

Bournillon-village négre

 Mercredi 27 septembre 2017

 Participants: LaFayotte, LaChieuse, BonPat, YAgA

TPST : 4 à 6 Heures

 

 

 

Première journée pour ce petit WE vercors en plein milieu de semaine.

Nous partons direction Grotte de Bournillon qui se situe dans la gorge de la Bourne à la limite Isère - Drôme, arrivé sur place nous déterminons l'emplacement de la tente pour le soir qui sera sur le parking de Bournillon ... Une nouvelle expression naîtra à cet endroit, "La Castorisation", Amis spéléos planquez vous sur la définition ... !

 

    DSC_1395

Montée rude sur le départ jusqu'au porche d'entrée avec des sacs chargés à blocs ... nous ne croiserons personne! 20 mns de marche environ

DSC_1422

20170927_124940

 Le petit porche d'entrée ne fait qu'une centaine de mètres de haut et les filles seront un peu déçus du caractère plutôt "Bof" du paysage, rien n'est assez grandiose pour ces demoiselles !!

 L'objectif du jour est de faire la visite jusqu'au "Village nègre", très peu d'information circulant sur le net, nous partons un peu en tâtonnant avec les petites brèves recueillies par ci par la pour trouver le chemin à adopter sous terre. 

 Vire de la cascade, Vire de la Chèvre, Galerie supérieur, Galerie Inférieure, Galerie Moyenne, ... Tels sont les possibilités éventuelles trouvées sur le net pour visiter le collecteur et atteindre le village nègre. Tout n'est pas trés clair ni praticable quand il y a les crues ... Aujourd'hui c'est l'étiage complet. La galerie supérieure (moyenne ?), celle qui part de dehors, n'est pas non plus réjouissante au vue des commentaires, sur le caractère bas de certains passage sur une grande distance.

 Nous partons direction la vire de la Chèvre (départ dans un gros éboulis à droite juste avant le petit pont), nous montons les gros blocs dans de très grands volumes pour atteindre la vire au fond à droite au milieu de quelques concrétions. Une bonne soixante de mètres de main courante minimum sera nécessaire pour sécuriser le passage.

 S'ensuit alors une longue balade à remonter le collecteur enfouis dans une galerie de taille XXL (Bof), la roche est très noire et le sol est jonché de blocs de tailles imposantes à monter et descendre. Naitra alors quelques surnom dans cette galerie, Lafayotte, BonPat, ...

DSC_1272

 

DSC_1332

 Nous croisons le village nègre qui sont de grosses concrétions épargnées par les crues à cet endroit de la galerie.

 La visite se finira aux siphons qui sont le terminus historique de la cavité. Dans certaines conditions d'étiage il est possible de pousser la visite dans d'autres galeries plus lointaines.

DSC_1309

 Une petite fondue savoyarde sera préparé au parking avant une bonne nuit de sommeil et la journée canyon du lendemain

 

      20170927_115637

 

 

 

Cr et Photos:YaGa

Posté par explocaf73 à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2017

Visite au Malitou

Dimanche 24 septembre 2017

Participants: Sabrina, Rémy R, Paul

 

Une envie de sortir le dimanche a pris Paul. Résultat : Sabrina et moi avons suivi le mouvement et direction les Bauges.

 Après un mini échauffement sur roue de secours (et une démonstration de la politesse des speleo), nous arrivons sur le parking. Notre préparation du matériel se passe sous l'œil de quelques chasseurs fort sympathiques, curieux et de bon conseil (en cas de chasseurs dans le voisinage, sifflez).

 Le trou est trouvé sans difficultés. On se met rapidement en place. Paul nous propose de nous faire un peu équiper. Le départ posé, il passe le premier. Comme le trou n'est pas documenté niveau matériel, on sacrifie la corde de 40m en espérant descendre les 2 premiers puits. La configuration de la grotte fait que l'on manque un peu de longueur, on passe en 8mm jusqu'à une petite salle. Sabrina équipe le puits suivant et Paul rajoute une mini vire pour sécuriser la sortie. Sur le suivant c'est Paul qui fait la tête (les spits sont haut). On se retrouve dans un méandre qui nécessite une vire (Sabrina) et un peu d'opposition avant de descendre dans une autre salle.

Après une pause casse-croûte et une compta du matériel restant (4 plaquettes, des AS et deux cordes), on décide de continuer jusqu'au bout du matériel. Paul ouvre la route dans le puits suivant, on en profite pour voir le passage d'un puits large. Une nouvelle vire est mise en place et plus rien. Plus assez de plaquettes ! Pas le choix, on repart en sens inverse.

Le retour se fait sans soucis jusqu'au dernier puits (2 chutes de pierre juste avant de sortir).

Retour à la voiture à la frontale ("chapeau le guide!").

 

Conclusions :

- 6h sous terre.

- Une première approche des techniques d'équipements.

- Une légère frustration de pas être allé au bout.

- Une fiche d'équipement pour le Malitou sur le feu.

 

Avis :

Une grotte sympa avec des puits relativement simples mais gourmande question matériel.

 

Rémy REYNAUD

 

 

Posté par explocaf73 à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]