Participants: Patrice, Jean Paul, Yann

Jeudi 7 septembre 2017 

 

Récit de Yann: 

La grotte à Mandrin se trouve sur la montagne de Dullin dans une barre rocheuse juste au dessus de l'autoroute Lyon - Chambéry, orientée Sud-ouest, elle domine les plaines escarpées en direction de Lyon. L'accès se fait par le col du Banchet, suivre une piste en direction du Belvédère, à une intersection prenez le chemin qui descends dans la barre rocheuse (aménagé avec des rondins de bois) et une nouvelle intersection annonce la grotte à Mandrin.Le passage sous la falaise est magnifique mais sujet aux éboulements ...La grotte se fait finalement voir après une marche 30 à 45 mns environ

 Gros porche de dimensions spacieuses avec une prédominance pour une roche plus ou moins stable, de nombreuses strates ne demandent qu'à se faire la malle. On navigue rapidement dans la grotte dans des conduits de bonnes dimensions avec 2-3 salles remplis de vestiges d'un autre temps (aménagée dans le passé). A la fin de la seconde salle nous prenons la direction d'un méandre toujours de bonne section qui nous permet d'arriver au fil d'un petit périple entre passage bas et remontée de barreau à une gouille d'eau qui fera finalement plus de 100 mètres de long ... Aujourd'hui l'eau arrivera jusqu'à la poitrine pour notre plus grand bonheur ... :)

 Je laisse passer Jean Paul et Patrice devant, et là c'est un festival de bruits bizarre en tout genre que j'entends au loin derrière les virages, (que j'aurai du mal à oublier malgré toute ma bonne volonté!!, j'en ai encore le sourire jusqu'au oreilles à l'écrire ...), je me suis demandé au début quel en était la raison outre le passage mouillé ... mais finalement je suis revenu à l'idée principal quand j'ai ressentit les premiers effets de cette fraîcheur intense !!

 Les galeries derrière le plan d'eau sont bien plus jolies que l'entrée, ce jour là pratiquement pas d'eau au sol. Nous arrivons dans la zone des minis gours qui est magnifique, je profiterai de l'occasion pour m’entraîner à la photo au flash avec le matériel qu'on a porté jusqu'ici. Finalement nous nous arrêtons au niveau d'un ressaut où une corde repliée est en place, surement pour les crues, ..

Après exament de la topo, on était pratiquement au fond de la partie historique et vers le départ de la désob de sable vers les galeries découvertes récemment.

 Jolie grotte à refaire !

 

mandrin

mandrin2

 

Récit de Jean-Paul:

Yann  nous téléphone, Patrice et moi pour nous proposer la visite de la grotte de Mandrin et par la même occasion, tirer quelques belles photos du trou. Celui ci, situé de l'autre coté du tunnel de L'epine, nous arrivons vers 10h30 sur place.

 Une petite randonnée à travers bois nous dirige vers une falaise dont un sentier nous mène bientôt à traverser une longue vire  surplombant l'autoroute de Lyon. Enfin  nous arrivons devant l'entrée imposante de la grotte. Nous admirons au passage la jolie vallée sous nos pieds malgré le bruit incessant du trafic autoroutier. Nous ne  tardons pas à enfiler nos tenues et nous voilà partis pour l'aventure!

 La galerie d'entrée est un chaos de blocs énormes tombés de la voûte dans laquelle nous déambulons avant d'arriver vers une super galerie. Nous laissons derrière nous disparaître le magnifique contre jour pour préférer l'obscurité de la caverne. L'imposant couloir nous  conduit tout naturellement vers une grande salle pour se retrouver face à une échelle métallique scellée, témoin d'un très ancien aménagement.

 Nous amorçons une escalade sur les solides barreaux et bien vite un beau couloir nous ouvre ses portes. De belles coulées  stalagmitiques garnissent les parois. Quelques photos sont prises pour pérenniser le moment. Au passage, nous déplorons que de très belles concrétions ont été cassées à une autre époque ! 

 Nous retrouvons plus loin une belle galerie, très haute et relativement large dans laquelle bientôt nous faisons face à un passage dans l'eau. Au départ, ce qui semble n'être qu'une poche d'eau s'avère très vite être un véritable conduit aquatique ! Je me remémore alors les arguments détaillés de Yann, la veille ,nous enjolivant la grotte sèche pour nous convaincre d'aller s'y balader. Nous avions jusqu'alors épargnés les pieds en ne mouillant que la hauteur de la botte mais là , ce n'est plus la même chose! 

 Car, évidemment aucun n'a de néoprène pour passer ! Bon on est pas venus pour faire si peu ! On verra bien si ça passe! Alors  je me précipite sous le regard amusé de mes partenaires  qui bientôt, comme moi, se transforment en tritons ! L'eau est  à 10 degrés et son contact glacial emprisonne les jambes puis le tronc et finalement les aisselles, c'est une véritable douche froide!

 La longueur du passage est interminable et chaque pas doit être controlé pour ne pas sombrer dans un trou plus profond, finalement au bout d'une centaine de mètres, nous  touchons le rebord supérieur d'une margelle pour prendre pied sur du sec enfin !

 Notre détermination est finalement récompensée par la découverte de belles galerie en amont, je suis pour le restant de la visite un produit toupargel en claquant irrémédiablement des dents car le froid me transperce de toute part ! C'est incontrôlable ! Alors Patrice me propose un Pancho qu'il a dans son sac pour que je puisse récupérer. Tant pis pour le look ! Je  l'enfile  par dessus ma combine trempée et je ressemble à un épouvantail ! De plus  je m'accroche  en me prenant  les pieds dans  le bas  du pancho!  Nous  décidons de manger un morceau pour  se redonner du carburant  mais pas question de faire la sieste!   Nous  devons  refaire  toute une série de photos  pour  notre reportage!

Nous avons repéré pas très loin de magnifiques galeries dont le plancher est constitué de multiples gours, mais rien n'est simple avec Yann ! Perfectionniste dans l'âme ! Les poses sont imposées, le casting est douloureux quand le froid tenaille le corps ! Pendant près d'une heure, la créativité des participants est partagée pour finaliser l'opération.

 Nous reprenons le chemin inverse pour de nouveau revivre le bain glacé et c'est avec le plus grand bonheur que nous retrouvons  l'entrée de la grotte à Mandrin sous un soleil radieux .

 mandrin3mandrin1